Si nous vous interrogeons sur le féminisme et son symbole, pouvez-vous nous dire si Frida Kahlo est un modèle pour les femmes du monde entier ? Continuez ici et découvrez-le avec nous.

Mais d’abord, nous vous rappelons d’autres moments forts de ce mouvement. Découvrez ce qu’il est, comment il naît ou certains des objectifs pour lesquels il se bat.

Qu’est-ce que le féminisme et son symbole ?

Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un mouvement social et politique qui implique que les femmes ont pris conscience d’être un groupe assujetti aux hommes au sein du patriarcat. Par conséquent, ils prennent des mesures pour se libérer.

Quand est apparu ce mouvement ? Certains attribuent sa naissance à la Révolution française elle-même, où les femmes se sont également levées pour revendiquer leurs droits, et critiquent le fait que ce mouvement était uniquement axé sur les hommes.

Quel objectif féministe est devenu symbolique ? Bien qu’ils aient déployé tous leurs efforts, cette révolution ne les a pas aidés à atteindre leurs objectifs, alors ils ont commencé à se battre eux-mêmes, en dehors de ce mouvement. C’est alors que naît l’une des luttes qui est devenue un symbole du féminisme : la lutte pour le droit de vote.

Mais il y a aussi des personnes qui sont liées à ce mouvement. Aujourd’hui, nous voulons vous présenter l’une des grandes figures du féminisme : Frida Kahlo.

Notre protagoniste d’aujourd’hui a probablement besoin de peu de présentations mais nous ne voulons pas que vous manquiez un seul détail.

Qui était Frida Kahlo ?

Frida Kahlo était une peintre mexicaine du début du vingtième siècle et, dans un monde d’hommes (qui étaient les responsables de la reconnaissance dans le domaine artistique), Frida s’est non seulement distinguée mais a ouvert la voie à toutes les femmes qui avaient confiance en elles et en leur talent.

L’œuvre de Kahlo a été extrêmement prolifique et influencée par des épisodes très divers de sa vie, comme un accident qui la laissera longtemps alitée ou encore comme sa relation amoureuse avec son mari, le peintre muraliste mexicain, Diego Rivera.

La femme qui a rompu avec les stéréotypes

Mais si nous réfléchissons à l’identité de cette artiste, son apparence physique nous vient sans aucun doute à l’esprit. Avons-nous tort ?

Frida a décidé de créer son image comme s’il s’agissait d’une œuvre d’art et elle a voulu l’axer sur la lutte pour l’égalité. Elle a masculinisé son apparence, en devenant la femme au monosourcil et a oublié les stéréotypes de genre, qui étaient si répandus à l’époque.

Actions au-delà de la peinture

Frida est un symbole du féminisme pour bien plus que ses peintures. Bien qu’il faille applaudir le fait qu’une femme soit allée si loin dans le monde de la peinture à cette époque, Kahlo voulait être une femme de combat dans d’autres domaines, comme la politique.

Défenseur du marxisme et des droits des populations indigènes, elle participe activement à la politique, un rôle presque exclusivement dévolu au genre masculin.

Pensez-vous que son rôle s’arrête là ? Le plus important demeure : son héritage artistique !

Le féminisme dans ses œuvres

C’est sans aucun doute dans son travail que nous pouvons voir une meilleure manifestation de ses idéaux. Frida était une femme libre, et cela se reflète dans ses œuvres, dans lesquelles elle parle ouvertement de sexualité, d’avortement, d’allaitement et de maternité. Elle a donné une voix aux femmes qui étaient réprimées et mises en cage, qui ne sortaient pas de chez elles ou qui ne parlaient pas librement parce que cela ne correspondait pas à leur genre.

Dans cet article, nous vous avons présenté Frida Kahlo comme une représentation du féminisme, en parlant de sa vie et de la façon dont elle a reflété cette lutte des sexes dans ses œuvres. Aujourd’hui, elle est connue dans le monde entier et est devenue une véritable icône pour de nombreuses femmes qui se battent pour leur liberté ou pour mettre fin aux inégalités entre les sexes sur le lieu de travail.

Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur cette figure unique du féminisme, nous vous invitons à analyser son œuvre (et ce qu’elle a inspiré, des livres aux films) pour connaître en profondeur ses pensées et ses objectifs. Vous pouvez découvrir, par exemple, que :

  • Elle ne suivait pas les normes traditionnelles. Enfant, elle pratiquait des sports inhabituels comme la boxe et le football. Son père l’a encouragée à le faire pour faire face aux séquelles de ses maladies. Ce geste montre l’importance d’éduquer les enfants à l’égalité.
  • C’était une femme pionnière. Son autoportrait « Le Cadre », exposé au Centre Pompidou, est la première œuvre que le Louvre a acquise d’un artiste mexicain.
  • Elle a montré au monde entier la culture mexicaine. Les couleurs de ses peintures ou de ses propres vêtements, costumes et bijoux de fantaisie sont les ambassadeurs des traditions de son pays. La présence du costume tehuana, porté par les femmes zapotèques, dans certaines de ses peintures en est le reflet.