L’air respiré dans un immeuble est loin d’être optimale pour garantir une bonne hygiène de vie. Il est donc nécessaire d’optimiser sa qualité à l’aide d’une centrale de traitement de l’air.

Les rôles du dispositif

La centrale de traitement de l’air est un appareil permettant de changer les particularités de l’air présent dans l’immeuble. En pratique, elle rendra l’air contenu dans les pièces communes et privatives plus sain.

L’air intérieur est de mauvaise qualité à cause de la pollution atmosphérique. Il y a notamment les particules fines émises par les véhicules. Ils pénétreront dans les espaces isolés. Il faut aussi parler des fumées rejetées par les industries. Grâce au dispositif, l’air pollué est rejeté vers l’extérieur. De même, il est possible de se tenir éloigné des acariens.

Un autre avantage majeur est à mentionner. En effet, il est installé pour refroidir la température ambiante de la demeure. Elle fonctionne de manière similaire à un réfrigérateur. Elle contient notamment du liquide frigorifique.

Pour simplifier, la chaleur est retirée de la pièce puis elle sera emmenée dehors. Pour ce faire, il suffit de servir de gaine aéraulique, bouches de soufflages ou encore des plénums.

L’utilisation de la centrale de traitement de l’air

Les nouvelles règlementations thermiques imposent la mise en place d’un système d’épuration d’air dans tous les types constructions.

Au moment d’investir dans une centrale de traitement de l’air, il est nécessaire de prendre en compte les fonctionnalités procurées. Il y a principalement deux sortes de CTA sur le marché. D’une part, il est envisagé de voir le CTA à simple flux. Et d’autre part, certains équipements sont appelés double flux.

Dans le cadre d’un simple flux, le rôle du dispositif est limité à l’amélioration de la qualité de l’air. De son côté, le CTA double flux proposera en plus une meilleure gestion de la chaleur. En clair, il est tout à fait réalisable d’augmenter la température en hiver. L’air entrant sera juste réchauffé. En été, l’air est en revanche rafraîchi.

À noter qu’un autre prototype est aussi visible dans le commerce. Il s’agit du CTA soufflante. Il marche avec des batteries électriques ou gaz.

L’appareil peut être installé dans les ERP et diverses entreprises. Il est par exemple possible de parler des industries pharmaceutiques ou agro-alimentaires. Ces secteurs devront être parfaitement aérés au quotidien. Cela évitera la prolifération de bactéries.

L’installation d’une CTA

L’installation de l’épurateur devrait être confiée à des professionnels. En effet, il existe des normes à respecter surtout auprès des bâtiments industriels. L’opération exige d’ailleurs de la technicité. À titre informatif, le dispositif souffle entre 1000 et 100 000 m3/h d’air dans les édifices. Le débit peut être stable ou variable.

L’aménagement d’une centrale de traitement de l’air demande généralement 7 étapes clés. D’abord, il est nécessaire de préparer la centrale. Le kit est composé des pieds, bouches d’aération et un boîtier. Ensuite, le spécialiste préparera maintenant les bouches d’aération. Cela prévoit de créer des cavités. Il faut par la suite mettre en place les gaines. Puis, ces dernières seront reliées aux bouches d’aération. Il est aussi lié à la bouche d’aspiration.

Les deux dernières étapes sont successivement le montage des grilles de ventilation et le raccordement électrique. Un boîtier de commande est figé sur un mur pour contrôler le dispositif. L’artisan configurera à l’aide de ce panneau la surface à traiter.